Architecture et décoration visionnaires...

En 1972, Mad-Jarova entreprend la construction de son atelier et son habitation.


Après avoir trouvé le terrain, elle conçoit les plans d’architecture, puis surveille l’avancement des travaux d’une façon active en travaillant personnellement.
Elle réalise alors des ouvrages importants, comme par exemple la mosaïque sur la façade et sur les murs d’une salle de bains, la colonne sculptée « Les quatre Cariatides », la bibliothèque et le bureau, également sculptés, la création
de la statue appelée : « La Source » avec son bassin, etc.
Le plan général est composé de cinq volumes différents, unis en parfaite harmonie asymétrique. La façade principale de l’entrée se déploie en angle ouvert, pour l’accueil des visiteurs, alors que la façade jardin retrouve l’équilibre de l’équerre.




Le jardin fait suite naturelle composé en gradins « rasterflor » importés d’Allemagne. Ils forment des balcons et des niches pour accueillir des fleurs et des plantes décoratives. Ils dessinent ainsi la terrasse où s’élève la statue monumentale de 3 m 20 intitulée « Hélios » (un cheval cabré sur ses postérieurs devant une femme qui le guide vers l’intérieur). Toute la maison est parfaitement incorporée dans le paysage faisant corps avec la végétation.




Entre architecture et décoration le moindre détail est judicieusement à sa place, chaque élément est création originale, ce qui caractérise cette demeure intemporelle et magique qui est en elle-même une œuvre de l’artiste, l’œuvre de sa vie.
Plusieurs compositions majeures sont incorporées ici, comme cette grotte de l’entrée couronnée par une demi-sphère de 2 m de diamètre qui représente un tableau concave appelé « Relativité Essentielle ». A part la bibliothèque, le bureau, une petite fontaine et la colonne sculptés, on découvre deux statues grandeur nature qui évoluent dans cet espace enchanté, accompagnées par d’autres sculptures de plus petit format. Aux murs sont accrochées des œuvres de grands formats : 3 m sur 2 m 50, 3 m sur 2 m, 2 m sur 2 m etc.




Mais la pièce magistrale est l’atelier de l’artiste, où un tableau de 8 m sur 4 m 50 (huile sur toile) est collé sur le mur d’une hauteur de 5 m 50. Ici les formes sont arrondies. Dans le sol, en marbre rose, sont incorporées des lumières dans des ouvertures sous les cristaux. Une étonnante salle de bains décorée avec des miroirs, des pierres agate et des cristaux de roche, un très grand vitrail, un lit, œuvre unique en forme de paon, le jeu de miroirs, rendent cet espace féerique.




Cette demeure est unique par son originalité et la richesse des œuvres.